Les décideurs informatiques français évoquent les défis post-crise sanitaire, l’impact sur la culture de travail et les plans de dépenses en matière de communications unifiées pour 2022

Les décideurs informatiques français évoquent les défis post-crise sanitaire, l’impact sur la culture de travail et les plans de dépenses en matière de communications unifiées pour 2022.

Une étude européenne publiée par Nuvias UC indique que :

  • 77 % des décideurs informatiques français interrogés pensent qu’il y aura un clivage culturel induit par le travail hybride,
  • 66 % des répondants français ont dépensé plus que prévu en communications unifiées au cours des 18 derniers mois,
  • La moitié (49 %) des répondants français pense que les communications unifiées modernes peuvent contribuer à améliorer l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée des salariés.

Paris, 2 février 2022 — Nuvias UC, la branche Communications Unifiées du groupe Nuvias, un acteur majeur de la distribution de solutions à haute valeur ajoutée, dévoile ce jour les résultats de sa dernière étude européenne, présentant les grands défis et opportunités 2022 pour le secteur des communications unifiées :

Les décideurs informatiques s’attendent en France, au Benelux, en Espagne, en Suède, en Italie et au Royaume-Uni, à :

  • Une augmentation des dépenses en communications unifiées, les entreprises poursuivant leurs stratégies de transformation numérique post-crise sanitaire,
  • Un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée des employés et une meilleure continuité des activités grâce aux communications unifiées modernes,
  • Des modes de travail hybrides créant un clivage culturel entre les salariés qui travaillent en « présentiel » et ceux en « distanciel ».

Les dépenses en communications unifiées sont en hausse

La pandémie a obligé les entreprises à modifier et à accélérer leurs stratégies de transformation numérique pour faire face à un monde de travail à distance, où les dépenses en technologies de communications unifiées ont explosé pour répondre à la demande. À tel point qu’au cours des 18 derniers mois, 66 % des décideurs informatiques français ont déclaré que leurs dépenses en communications unifiées étaient supérieures aux prévisions.

Néanmoins, 18 mois plus tard, il n’y a aucun signe de ralentissement des dépenses en communications unifiées. La moitié des responsables interrogés en France (50 %) ont déclaré que leurs prévisions de dépenses pour les 12 prochains mois étaient supérieures à ce qui avait été prévu, l’Espagne étant le pays où cette orientation est la plus forte (51 %).

Pour certains, cette tendance est liée au fait que les entreprises regrettent leur manque d’investissement dans les communications unifiées pendant la pandémie. Au total, près d’un quart des décideurs informatiques français (23 %) ont déclaré que le fait de ne pas avoir investi suffisamment au départ de l’épidémie était leur plus grand regret concernant leur transformation numérique sur la période de la COVID-19. Ce regret était le plus important en Espagne (31 %) et le moins important en Suède (19 %). À l’avenir, pour la plupart des entreprises, les dépenses en matière de communications unifiées resteront probablement une priorité essentielle, à mesure qu’elles adoptent un mode de travail hybride.

Confiants, mais prudents sur le travail post-crise sanitaire

En France, les décideurs informatiques (99 %) sont confiants dans leur capacité à gérer le travail de leur personnel de façon hybride, et 92 % d’entre eux affirment que leurs outils de collaboration ont eu un impact positif sur la façon dont leurs employés ont vécu la transition vers le travail à distance. Cependant, les entreprises reconnaissent encore les défis qui les attendent en matière de communication et d’intégration dans une ère post-crise sanitaire.

L’adoption de méthodes de travail hybrides exige des organisations qu’elles mettent en place une infrastructure de communications unifiées flexible, capable de prendre en charge simultanément les opérations à distance et au bureau. Les décideurs informatiques doivent donc évaluer plus avant leur offre de communications unifiées. Deux répondants européens sur cinq (42 %), par exemple, pensent que les salariés aimeraient disposer de meilleurs outils d’intégration ou d’outils de communication qui fonctionnent facilement sur n’importe quel appareil, 43 % des répondants français étant d’accord avec cette affirmation.

Pourtant, les effets du modèle hybride vont au-delà de la logistique technique, selon l’étude. Parmi ceux qui ont adopté le travail hybride au cours des 18 derniers mois, 77 % des décideurs informatiques français pensent qu’il y aura un clivage culturel, qu’il soit grand ou petit, entre les salariés en « présentiel » et ceux en « distanciel ». La seule différence notable concerne l’Italie, où 39 % pensent qu’il n’y aura pas de clivage culturel du tout. En France, près de la moitié (48 %) des personnes interrogées pensent que des groupes se formeront en conséquence, l’Espagne culminant à 58 %.

Si les entreprises parviennent à atténuer ces barrières culturelles, il existe un fort consensus sur le fait que les communications unifiées jouent un rôle essentiel dans la moralité des affaires – l’application de normes morales dans l’environnement professionnel – et la continuité des affaires. La moitié des répondants français (49 %) pensent que les communications unifiées modernes peuvent contribuer à améliorer l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée des salariés. De plus, 44 % pensent qu’elles peuvent contribuer à améliorer la continuité des activités, ce qui est supérieur à la moyenne de 41 % observée chez les décideurs informatiques européens, les répondants britanniques étant les plus convaincus (45 %).

Les complexités informatiques restent un gros problème

L’étude a révélé que, même si les décideurs informatiques prévoient de continuer à dépenser pour les communications unifiées, le besoin d’expertise technique reste important, car les solutions de communications unifiées deviennent plus complexes. Près de la moitié (48 %) des répondants français se tournent vers des consultants informatiques pour obtenir des conseils sur leurs défis en matière de communications unifiées. l’Italie étant le pays le plus concerné (62 %). De plus, un nombre important de décideurs informatiques français (43 %) se tournent vers les revendeurs informatiques pour obtenir une expertise technique.

Cela n’est pas surprenant de constater que 32 % des répondants français ont fait l’expérience d’un manque de compétences techniques au sein de leur équipe informatique au cours des 18 derniers mois, soit le même pourcentage que la moyenne européenne, tandis que la Suède et l’Espagne sont les plus concernés (42 %). Cependant, le manque de budget pour faire le travail correctement a été cité comme une plus grande frustration en France (40 %), plus que pour ses homologues européens.

Le monde du travail post-crise sanitaire entraînera une série de défis pour les décideurs informatiques, l’évolution constante des demandes technologiques émanant de l’entreprise étant considérée comme l’un des plus grands défis (42 %) que les équipes informatiques et les revendeurs informatiques en France devront relever au cours des 12 prochains mois.

Jeremy Keefe, CEO de Nuvias UC, souligne : « Les personnes interrogées citant la complexité technique (38 %) comme l’un des principaux obstacles à la réussite d’un déploiement de communications unifiées, il existe une réelle opportunité pour les revendeurs informatiques d’optimiser la demande post-crise sanitaire en adoptant une approche de conseil et en s’imposant comme les experts techniques en matière de communications unifiées. L’établissement de relations étroites avec ces experts permettra de distinguer les leaders des retardataires lorsqu’il s’agira pour les entreprises de parvenir à une communication et une collaboration sans faille dans une ère post-crise sanitaire. ».

Méthodologie

En partenariat avec Sapio Research, Nuvias UC a interrogé 1508 décideurs informatiques européens en octobre 2021, occupant des postes de manager, directeur ou siégeant au comité exécutif – pour comprendre leur appréciation des tendances, des défis et des opportunités du marché des communications unifiées et l’impact des communications unifiées pour les entreprises dans leur ensemble. Les pays ayant fait l’objet d’un sondage sont le Royaume-Uni, le Benelux, la Suède, la France, l’Espagne et l’Italie.

À propos de Nuvias UC

Nuvias UC se concentre sur la mise en place de systèmes de communications unifiées et de collaboration innovants ainsi que des services et solutions de communications unifiées cloud. Distributeur pan-européen de solutions de communications unifiées à la croissance très rapide, Nuvias UC permet à ses partenaires de répondre facilement aux besoins de leurs clients en facilitant l’intégration, le déploiement et le support des produits, services et solutions de communications unifiées des fournisseurs de premier plan. Pour plus d’informations : www.nuvias-uc.com.